vendredi 29 janvier 2016

Les Amis de René Boylesve : livres édités...

L'association des Amis de René Boylesve a entrepris, depuis 2003, de publier quelques ouvrages de ( ou sur ) cet écrivain, avec une présentation de qualité : livres cousus à l'ancienne, non massicotés. En voici la (petite) liste et les disponibilités :

René Boylesve, La Poudre aux yeux (nouvelle), préface de Marc Piguet, 2003 (épuisé).


******
René Boylesve, Azurine ou Le Nouveau Voyage, postface de Marc Piguet, 2006 (il reste quelques exemplaires).
Il s'agit du récit d'un savoureux voyage en automobile (un des premiers en littérature), publié en revue en 1895, et édité une première fois en 1926 (éd. posthume).

****** 

René Boylesve, Souvenirs du jardin détruit, édition augmentée de nouveaux Souvenirs inédits, postface de Liliane Jouannet, 2013.

NB : Sous le titre générique conservé (Souvenirs du jardin détruitsont publiés les deux textes prévus par l'auteur, mais dont le second est resté inachevé. La première partie (publiée en 1924) retrouve son titre ("L'Inexplicable"), et la seconde est intitulée "C'est une chose finie" (elle est constituée d'une partie rédigée et d'un résumé reprenant l'ensemble du projet).

******



Liliane Jouannet, Singulières "leçons d'amour" ou La Force des femmes, dans l'oeuvre de René Boylesve, préface de Philippe Rousseau, 2013.

Des petites vignettes viennent ponctuer la lecture,
proposant un visage pour les personnages...






















 Etude composée de deux parties :

I)  ... confidences "autobiographiques" :
A / Images féminines..
B / Images masculines...
II) Invitation au voyage dans l'oeuvre : en quête de leçons...
A / Les "donneurs de leçons" proclamés; 
B / La force des femmes... (cf. extrait de la Table, ci-dessous*)
C / Pauvres hommes! tentative de réhabilitation


*échantillon de la table des matières 

On peut ainsi lire de plusieurs manières:  intégralement, 
ou en se reportant directement à tel personnage, ou à tel roman.
Cet aperçu convient aux amateurs éclairés
 comme aux nouveaux initiés...

*******************************

René Boylesve, "Entrez dans la ronde" roman
inachevé, inédit, publié et présenté
par André Georges Bourgeois, 2012

format A4.
*******************************************************
*************************************************
Autres ouvrages diffusés :

290 p.


Les Amis de Boylesve ont participé à l'édition 
de la biographie établie par 
Marc Piguet
(éd. Pays & Terroirs, 2007)

*************************************
René  Boylesve, Un romancier du sensible (372 p.)
Ils diffusent aussi, dans la limite des stocks disponibles,
 la biographie établie par 
François Trémouilloux
(Presses Universitaires François-Rabelais, 2010)

**************************
et l'Album Boylesve
(édité par la BM de Tours)

**************************
...enfin, pour la prise de notes,
le carnet personnalisé...

Nous ne dévoilons pas les images
du verso
ni
de l'intérieur de la couverture !

********************************************
Contact pour information:


********************************************


Opuscule édité par André Georges Bourgeois
(président de notre association)

Renée Dunan, 15 lettres à René Boylesve,
suivi de
"Paul Valéry, ou le fainéant vanté par les sots"


Voir le site d'André G. Bourgeois:


mardi 26 janvier 2016

"HEURES BOYLESVIENNES" (bulletin des Amis de René Boylesve) : inventaire pour le XXIe s.

Les membres de l'association (dont le siège social est à la Mairie de Descartes) paient une cotisation annuelle de 20 euros (en 2016) et reçoivent un bulletin intitulé Les Heures Boylesviennes depuis 1970. Ils peuvent aussi assister à des conférences et participer éventuellement à des manifestations de la ville, à des excursions ou à des voyages - sur les traces de l'écrivain ou les lieux évoqués dans ses romans (cf. l'article sur l'histoire de l'association). Lors des "Journées du patrimoine", le Musée Boylesve (à Descartes) ouvre ses portes... nous en reparlerons dans un autre article...
CONTACT:


Nous présentons plus complètement les numéros récents de cette revue,
et notre inventaire, remontant les années, 
se contentera d'évoquer plus succinctement les contenus.

N° XLIII, 2015

Format A4, 77 p. dont 15 en couleurs
Table

Le mot du Président (Philippe Rousseau.),  p. 3
« Mademoiselle Cloque, oui, mais laquelle ? » (Marc Piguet.), p. 4
Deux réactions à cette lecture de Mademoiselle Cloque :
« Pédagogie du paradoxe » (Liliane Jouannet), p. 8
« Vous avez dit modernité ? » (Michèle Vanheeghe), p. 10
« La France méconnue », article de R. Boylesve, Le Figaro, 1915 
Texte de Boylesve, notice de Marc Piguet, p19
« René Boylesve, admirateur d’Anatole France ? » (Hélène Barret), p23
À propos d’une certaine « Île des Pingouins » (André-G. Bourgeois), p30
« Boylesve, Shakespeare et Tolstoï » (André G. Bourgeois), p. 32
Lettre de René Boylesve, p. 33
« Je vous ai désirée un soir…, oeuvre intime ? » (André G. Bourgeois), p. 36
2015, 110e anniversaire de …[Le Bel Avenir], p. 49
Critique de J. Ernest-Charles (1905) ; commentaire de L. Jouannet
« La maladie et la mort de Félicie, fiction et réalité » (Annie Ragot), p. 59
Yves Chauvin (in memoriam) Philippe Rousseau et Patrice Ragot, p.73
Rapport d’activités (Dominique Ragot), p.75

***********************************

N°XLII, 2014


74 p. dont une quinzaine en couleurs

Table

Le mot du Président (Philippe Rousseau), p. 3
« Le Nez de René Boylesve » (Philippe Rousseau), p. 4
« Guerre et littérature », article de R. Boylesve, Le Figaro, 1915 
(Commentaire et notes de Liliane Jouannet), p. 16
Tu n’es plus rien de R. Boylesve : de la nouvelle au roman
(André-Georges Bourgeois), p. 33
Charles Nungesser et la marque « Mors » Document, p. 48
« René Boylesve, un romancier plein de charme »
Article d’Edmund Gosse, The Sunday Times, 1926
(Traduction et notes de Marie-Françoise Rogala), p. 49
« On détruit Passy », Colette, Le Matin, 1914 
(Notes de Liliane Jouannet), p. 57
« Scènes de la vie de Marie Tardiveau »  
(Claude et Marie-Christine Rouxel), p. 60
René Boylesve chez Marie du Berry » ( Martine Jézéquel), p. 68
Voyage à Granville et aux Îles Chausey (mai 2014) D. Ragot, p. 70
Rapport d’activités  ( Dominique Ragot), p. 72


**************************
N° XLI, 2013
67 p.
Table :
Le Mot du Président (Ph. Rousseau) ; " R. Boylesve dans Le Figaro" (François Trémouilloux.) ; "Le bon Curé et les deux filles de Bretagne", (A. G. Bourgeois); "Ecclésiastiques et autres gens d'Eglise dans l'oeuvre de R. Boylesve " (Ph. Rousseau) ; "Contribution à la généalogie de Boylesve" (Patrice Ragot et Philippe Rousseau) ; "Dimanche 28 avril 2013 à Paris, dans les pas de R. Boylesve (Martine Jézéquel) ; "Martine Pruvost et François Trémouilloux nous ont quittés" (D. Ragot et A. G. Bourgeois) ; "C'était... en 1913" ( Dominique Rondelot) ; Publications boylesviennes (L. Jouannet) ; rapport d'activités (D. Ragot).


************************
N° XL, 2012
50 p.

Table :
Le Mot du Président (Ph. Rousseau) ; Souvenir du jardin détruit (réception critique) (L. Jouannet) ; "Approche du caractère de Boylesve" (Fr. Trémouilloux) ; "R. Boylesve et l'amour" (A. G. Bourgeois) ; Sur les pas de Boylesve à Chinon (Le Baron de Chemillé) ; Le "René Boylesve" de Fr. Trémouilloux (D. Rondelot) ; Activités... d'une sexagénaire (D. Ragot).




************************
N° XXXIX, 2011
64 p.

Table :
Le Mot du Président (Ph. Rousseau) ; "Le roman Paul Souday" (A. G. Bourgeois) ; Le Médecin des dames de Néans, réception critique (L. Jouannet) ; Hommage à Nicole Dinzart (L. J.) ; Apis Mellifica dans l'oeuvre de Boylesve (Ph. Rousseau) ; Dix bougies supplémentaires ! (D. Rondelot) ; Deauville, mai 2011 (D. Ragot) ; Une histoire... d'amour ? (Fr. Trémouilloux).

NB : on n'aura pas manqué de repérer que ce numéro contient le complément de 10 années d'histoire de l'association (2001-2011), par D. Ragot.


Un autre supplément très utile :

André Georges Bourgeois a réalisé plusieurs tables et index :
table chronologique par numéros
table par auteurs d'articles
tables par sujets
***********************
N° XXXVIII, 2010

65 p.
Table :
Le Mot du Président (Ph. Rousseau) ; "Le Parfum n° 5" (L. Jouannet) ; "Boylesve, Italien de cœur" (Fr. Trémouilloux) ; Les Amis de R. Boylesve au Lac Majeur (D. Rondelot) ; Madeleine jeune femme (A. G. Bourgeois) ; Vale Marce ! Ave Philippe ! (Le baron de Chemillé) ; Le jardin René Boylesve à Tours (L. Jouannet) ; L'Incipit chez R. Boylesve (Ph. Rousseau) ; Activités 2010 (D. Ragot).





************************
N° XXXVII, 2009

31 p.

Table :
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; Boylesve traduit (A. G. Bourgeois) ; René Boylesve : expériences théâtrales (A. G. B.) ; Une lettre de R. Boylesve à Willy (M. Piguet) ; "Le Grenier" (texte de Boylesve présenté par M. Piguet) ; Activités 2009 (D. Ragot).






*************************
N° XXXVI, 2008
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; "Le Nouveau Voyage", préoriginale d"Azurine, (A.G. Bourgeois) ; R. Boylesve et Le Figaro (A. G. B.) ; Une improbable rencontre : R. Boylesve et Pierre Drieu la Rochelle (A. G. B.) ; La mort et les obsèques d'Alice Mors-Boylesve-Dufau (texte inédit d'Emile Gérard-Gailly, coll M. Piguet) ; Me Tardiveau et ses confrères (Ph. Rousseau) ; Message du souvenir (C. Réault-Crosnier) ; Activités (D. Ragot).
*************************
N° XXXV, 2007
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; Mademoiselle Cloque, le plus balzacien des romans de Boylesve (Lise de Laguérenne) ; Feuilles tombées et son cortège de figures (M. Piguet) ; Les conserves, dans l'oeuvre de R. Boylesve (Ph. Rousseau) ; Il y a cent ans, R. Boylesve recevait la Légion d'Honneur (Fr. Trémouilloux) ; L'Homme à la balustrade (D. Rondelot) ; Activités (D. Ragot).
**************************
N° XXXIV, 2006
Le Mot du Président (Marc Piguet); Il y a 80 ans, Boylesve disparaissait : article de La Revue de Paris, 1926, anonyme, fourni par D. Ragot; R. Boylesve et l'Italie (M. Piguet); La Citerne, personnage singulier dans La Jeune Fille bien élevée (Ph. Rousseau); Le Paris de Boylesve (D. Rondelot); "Nuit de Noël" (Népomucène, alias R. B.); Hommage à R Boylesve, 13 mai 2006 à Montsoreau et Candes (André Boyer); Un voyage à Paris, sur les traces de R. B. (D. Rondelot); Le gâteau boylesvien (recette de Ph. Rousseau et D. Ragot).
**************************
N° XXXIII, 2005
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; La Médecine et les Médecins dans l'oeuvre de R. B (Ph. Rousseau) ; "La Madone" (Népomucène, alias R. B.) ; Souvenirs de Louis Artus sur R. B. (ms autographie, coll. M. Piguet) ; R. Boylesve illustré par Julie Leblanc (D. Rondelot) ; R. Boylesve et Jacques des Gachons, attirance et jalousie (Gérard Fleury) ; Seringapatam, suite et fin, (D. Ragot) ; Activités 2005 (D. Ragot).
**************************
N° XXXII, 2004
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; Sur les pas de R. B. à Langeais (Ph. Rousseau) ; A propos de L'Enfant à la balustrade (M. Piguet) ; Une lettre autographe de Boylesve (M. Piguet) ; Un gâteau boylesvien (Ph. Rousseau et P. Ragot) ; Activités 2004 (D. Ragot) ; Un dimanche pas comme les autres [la Barbotinière] (M. Piguet) ; In memoriam : Jacques Chapoton [propriétaire de la "Maison à la balustrade"] (M. P.).
**************************
N° XXXI, 2003
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; Activités 2002-2003 (D. Ragot) ; L'été des Amis de R. Boylesve (D. Ragot, S. Garnier) ; In memoriam : Jeanne Bourin (M. P.) ; Un conte philosophique : "La danseuse de Tanagre" (Ph. Rousseau) ; "Le Bijou", transcription du ms de R. B. (L. Jouannet) ; Nouvelle édition de L'Enfant à la balustrade [préface d'André Bourin, éd. du Rocher] (M. P.).
**************************
N° XXX, 2002
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; Activités 2002 (S. Garnier) ; Echos d'un Cinquantenaire (D. Rondelot) ; Conférence sur R. B. au Puy-en Velay (article de presse) ; Valentine : fille ou femme de Pidoux ? (Josiane Ardu) ; La Leçon d'amour dans un parc, regards croisés sur l'édition originale (L. Jouannet) ; Au confluent de la Loire et de la Vienne, le Château de Chamarante (Ph. Rousseau) ; Lettre de R. B. (commentaire de M. P.) ; De la part du Baron de Chemillé...
***************************
N°XXIX, 2001
Année du Cinquantenaire
Le Mot du Président (Marc Piguet) ; Activités 2001(n. s.) ; Journée du livre à Descartes (P. Ragot) ; "La source cachée" (André Bourin) ; Portrait de l'abbé Marchais (L. Jouannet) ; [Jardin R. B. à Tours (Abbé Marchais)] ; Contribution à la bien triste et douloureuse histoire des automobiles Mors (Claude Rouxel) ; "Le Saint Vaisseau" (Ph. Rousseau) ; LISTE des Heures Boylesviennes depuis leur création.
****************************
La suite de cet inventaire
de 2000 à 1953
 est publiée dans l'article précédent du BLOG

CONTACT

lundi 25 janvier 2016

"HEURES BOYLESVIENNES" : inventaire pour le XXe siècle !

Chaque année, un numéro de cette revue est, en principe, 
déposé à La Bibliothèque Municipale de Tours, 
qui contient également un important "FONDS BOYLESVE"
constitué en grande partie par les dons de l'Abbé Georges Marchais.


B. M. de Tours qui contient le Fonds Boylesve



Dernier numéro des Heures Boylesviennes
bien en vue, sur le rayon du haut
(BM de Tours, salle du Patrimoine)




Un stock d'une dizaine de revues...
sur le rayon du bas.
























Suite de l'inventaire :

N° XXVIII, 2000
Un roman méconnu de R. Boylesve, Madeleine jeune femme (MarcPiguet) ; René Boylesve et le syndrome de Stendhal (Ph. Rousseau) ; Mort d'un Immortel ( Mme Claude Rouxel) ; Hommage de René Boylesve à sa mère.


La mère de R. Boylesve














 Nous proposons ici le contenu de cet hommage, tellement révélateur de la sensibilité profonde de l'écrivain. Il conservait ce texte, écrit en 1900, au dos de cette photographie de sa mère.


Texte de René Boylesve, écrit à l'âge de 33 ans.
Transcription :
Je suis resté fidèle à ta mémoire et à ton culte. Je vis en portant un mystère indéfinissable qui me différencie des autres hommes et que j'attribue à ton âme sans cesse présente. Je n'ai rien rencontré qui l'ait valu, ni en beauté ni en bonté. Tu es l'idéal qui me guide, et me soutient et m'élève. Toute ma poésie, c'est la religion de ton souvenir. Je serais comblé si je pouvais savoir que tu es contente de moi : non des pauvres petits succès ni de la petite gloire que donnent les hommes, mais de la qualité de l'âme de ton fils.
************************
N° XXVII, 1999 
La nature dans l'oeuvre de R. B. (Marc Piguet) ; R. B. et Chinon, - vie et oeuvre (Ph. Rousseau) ; Lettre d'André Gide à R. B, à propos de La Jeune Fille bien élevée (commentée par M. Piguet) ; Bibliographie,"la Côte d'Azur des écrivains" ; Hommage à Georges Crubillé, président d'honneur.
************************
N° XXVI, 1998
Mademoiselle Cloque (Marc Piguet) ; Document autographe inédit de R. B.[à A. Chauvigné?] ; "Le Panier de bouches"(Marc Piguet ); Le Parfum des Îles Borromées, éd. Salvy ; De Loches à Beaumont- bicentenaire de la naissance d'Alfred de Vigny (D. Ragot) ; In memoriam : Annie Spillebout, présidente d'honneur.
*************************
N° XXV, 1996-1997
R. B. auteur de nouvelles (Marc Piguet) ; Hugues Rebell et Le Médecin des dames de Néans (Thierry Rodange) ; Délégation à l'Académie française pour l'élection de P. Rosenberg, 23e fauteuil... ; Articles littéraires ; La basilique Saint-Martin ou le "chalet républicain" (S Garnier) ; In memoriam : Mme Marie-Rose Pruvost-Mors, nièce de R. B., présidente d'honneur.
*************************
N° XXIV, 1995
Le Médecin des dames de Néans, oeuvre fondamentale (Marc Piguet) ; Voyage littéraire à Descartes (sur les traces de Descartes et de Boylesve) ; "D'un clocher l'autre", mariage des Marie Tardiveau avec Emile Mors (S. Garnier) ; "Douceurs des bords de Loire" (Magazine littéraire, Bernard Delvaille).
*************************
N° XXIII, 1990
L'éducation des jeunes filles dans l'oeuvre romanesque de R. B. (Marc Piguet); Appendice : le Frère de "la jeune fille bien élevée" [extraits de La Touraine et de Feuilles tombées(G. Spillebout).
*************************
N° XXII, 1989
Discours prononcé aux obsèques de R. B. par le Bâtonnier Henri Robert, directeur de l'Académie française (ms communiqué par A. Bourin) ; "Le Diagnostic" Emile Gérard-Gailly) ; "Un roman au cœur de la cité : Descartes et L'Enfant à la balustrade" (G. Spillebout).
*************************
N° XXI, 1988
Plan du cimetière de Passy où se trouve la sépulture de Boylesve ; "La femme et l'amour dans l'oeuvre romanesque de R. B." (Marc Piguet).
*************************
N° double XIX-XX, 1984-1985
Bibliographie des Œuvres complètes de René Boylesve établie par Marc Piguet:
Bibliographie des Œuvres complètes de R. Boylesve
établie par Marc PIGUET
**************************
N° XVIII, 1983
René Boylesve, écrivain français, Mademoiselle Cloque, drame tourangeau, drame humain (Gabriel Spillebout).
**************************
N° XVII, 1982
Madame D. V. D. [Lucie David] (1896), Emile Gérard-Gailly) ; Le personnage de Tante Félicie, dans Les Bonnets de dentelle et La Becquée (M. Piguet).
**************************
N° XVI, 1981
René Blin (in memoriam), (G. Spillebout) ; La Guerre de 1914-1918 dans la vie et l'oeuvre de R. B. (Marc Piguet).
**************************
N° XV, 1980
"Intermède au Quartier latin"( inédit de Gérard-Gailly); René Boylesve à la TV (Denise Alberti).
**************************
N° XIV, 1979
Préface au Catalogue de la 1ère exposition des Artistes tourangeaux (nov. 1913) (inédit de Boylesve communiqué par E. Pépin) ; René Boylesve et l'automobile (Marc  Piguet).
**************************
N° XIII, 1978
Statuts de l'association ; "La Basilique ou le Chalet ? (cadre historique de Mademoiselle Cloque), (Chanoine Sadoux).
**************************
N° XII, 1977
Le cinquantenaire de la mort de René Boylesve
I. La célébration en Touraine du cinquantenaire de la mort de R. B. (G Spillebout).
II. Etudes boylesviennes :
R. B. lycéen à Tours (Abbé Marchais) ; Classicisme et modernité dans l'oeuvre de R. B. (J. Pourtal de Ladevèze) ; A propos de quelques lettres de R. B. à Henri Martineau (M. Cahen Martineau) ; Roman et société féminine chez R. B. (La Jeune Fille bien élevée, Madeleine jeune femme), (Anne Kersalé) ; A René Boylesve, poème (Jeanne Brusseau-Grison).
III. Catalogue de l'exposition  à la BM de Tours (1976) (Claudine Lieber).
**************************
N° XI, 1975
Hommage à deux fondateurs disparus (E. Gérard-Gailly, E. Lefort)... par un troisième en sursis (Abbé Georges Marchais).
**************************
N° X, [1975 ?]
La passion oranaise, [ou "Mme Belvidera"] (1898-1900) : extrait d'un volume inédit de Gérard-Gailly, "Les amours de René Boylesve, jeune homme".
**************************
N° IX, 1973
"Affaire Nadaud - Plancoulaine", débattue par le Bâtonnier H. Gaziniaire et Me G. Coindre du barreau de Tours.
**************************
N° VIII, 1973
Hommage d'"Art et Poésie de Touraine" à René Boylesve : poème de M. Renault ; conférence de M. J. Gilbert ; sonnet de M. P. Promeyrat.
**************************
N° VII, [1973?]
Examen de deux essais [A. Bourgeois, René Boylesve, l'homme, le peintre de la Touraine, 1945; René Boylesve et le problème de l'amour, 1949] (Emile Gérad-Gailly).
**************************
N° VI, [1973]
Les logis parisiens de René Boylesve (E. Gérard-Gailly).
**************************
N° V, [1973]
Le Docteur Grandier, "médecin des dames de Néans": "diable d'homme, sinon homme du diable" (Abbé Georges Marchais).
**************************
N° IV, 1972
René Boylesve, témoin de l'agonie de la bourgeoisie terrienne, dans un petit coin de Touraine, au siècle dernier [19e s.] (Abbé Georges Marchais).
**************************
N° III, 1972
Le premier amour : René Boylesve et Louise Renaud (E. Gérard-Gailly).
**************************
N° II, 1971
Sur les pas de René Boylesve : des rives de la Creuse aux bords du Clain (Abbé G. Marchais).
***************************
N° I, 1969
René Boylesve, sa vie, son oeuvre (conférence de Pierre Joulia, à Loches, le 12 juin 1969).

*************************************************
Avant les Heures Boylesviennes, deux numéros
d'une première forme de Bulletin :

LES AMIS DE RENE BOYLESVE
Bulletin trimestriel
N° 2, 1955




Un article de ce Bulletin
signale le transfert
du Portrait de René Boylesve
par Jacques-Emile Blanche
du Musée de Rouen à celui de Tours.

Il est signé "Boris Lossky",
le Conservateur de l'époque.



Portrait de René Boylesve
par J. E. Blanche, 1917

********
LES AMIS DE RENE BOYLESVE
Bulletin trimestriel
N° 1, 1953
René Boylesve à Charles Guérin ; deux lettres ; Un pseudonyme de René Boylesve (Gérard-Gailly); "D'une conférence" [extrait du discours d'Horace Hennion, lors de l'inauguration du buste de R. B. à La Haye-Descartes, en 1951] ; Bibliographie de R. B. depuis 1945.

************************************************
Ainsi se clôt l'inventaire des bulletins périodiques de notre association. Il nous a permis de mesurer les efforts des "pionniers", et la qualité de leurs textes, quand ils avaient les moyens financiers de les publier ! Certaines de ces études sont encore précieuses aux chercheurs, elles ont d'ailleurs souvent inspiré les travaux postérieurs.
Contact pour information :

mardi 19 janvier 2016

1951 : Naissance de l'Association des Amis de René Boylesve ! Un peu d'histoire...




1951
25e anniversaire de la mort de l'écrivain

Deux événements à La Haye-Descartes

12 juillet : fondation de l'association des Amis de René Boylesve (siège social à Tours).
21 octobre : inauguration du Jardin "René Boylesve" et de son buste  en marbre blanc.

Buste de Boylesve en son jardin, à Descartes
(oeuvre de Camille Garand)

On remarquera une étrange coquille sur la couverture du discours de Jacques de Lacretelle :



Inauguration du buste


Inauguration du jardin Boylesve à Descartes, en 1951, en présence de Jacques de Lacretelle
et de nombreuses autres personnalités.
Document d'archives de la Nouvelle République (D R)
Voir article de la NR pour le 60e anniversaire de l'association
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Descartes/n/Contenus/Articles/2011/10/21/Descartes-fete-le-60e-anniversaire-des-Amis-de-Rene-Boylesve#n

******************************************










L'association a déjà son historien, 
Dominique Rondelot :


Dominique Rondelot rédige, en 2011,
un complément très utile
Etude préfacée par André Bourin,
autre grand amateur
et spécialiste de Boylesve



































Nous renvoyons à ces études vivantes et bien renseignées, 
et nous ne retiendrons ici que
 les figures et les événements les plus marquants.

Les fondateurs :

L'Ami - par excellence -  Emile Gérard Gailly, qui a bien connu René Boylesve, et que ce dernier estimait au point d'en faire son exécuteur testamentaire :
Emile Gérard-Gailly
(1882-1974)



Hommage de Marc Piguet




L'abbé Georges Marchais
(1895-1992)


Le Dr Lefort
1(900-1974)













Le premier Bureau (1951)

Président : Emile Gérard-Gailly
1er vice -président : Gonzague Truc
2e vice-président : Abbé G. Marchais
Secrétaire général : Dr Edmond Lefort
Trésorier : M. Gallichon
(Siège social à Tours)

Faute de subsides, la publication (qui se voulait trimestrielle !)  des premiers bulletins est problématique (2 numéros seulement : 1953 et 1955). Nous en reparlerons dans un message ultérieur qui fera l'inventaire des publications de l 'association...


Association soutenue dès le début par les héritiers de Boylesve
(sa sœur, puis les descendants de cette dernière)

Précisons que, dès qu'il fut question de rendre hommage à Boylesve à Descartes, la sœur de l'écrivain, Marie Mors-Boylesve, s'en est réjouie et a fait de son mieux pour aider et encourager les responsables. A sa mort (en 1964), sa fille, Mme Marie-Rose Pruvost-Mors, a continué ce mécénat et n'a pas hésité à venir, à Tours et à Descartes, honorer régulièrement de sa présence les manifestations qui célébraient la mémoire de son oncle. Sa personnalité, discrète et chaleureuse, était appréciée de tous. Elle s'est éteinte en 1997.
Désormais, ce sont ses petits-enfants (arrière-petits-neveux de l'écrivain) qui ont pris la relève auprès de l'association, avec intérêt et grande générosité.


Pour entretenir le souvenir :
un bulletin,
de nombreuses manifestations
et commémorations...
Nous reviendrons dans le message suivant du blog, sur les difficultés financières rencontrées à l'origine pour la création régulière d'un Bulletin de l'association.

L'association a veillé, dès le début, à profiter des différentes décennies "anniversaires" (de la naissance ou de la mort de Boylesve, voire de ses œuvres) pour mobiliser les énergies et créer des manifestations commémoratives (la prochaine date sera... 2017!).

1957: 90e anniversaire de la naissance de Boylesve: grande exposition aux Archives départementales. 
Edition établie
et annotée par
l'abbé G. Marchais.

En 1966, l'abbé Marchais (71 ans) soutient en Sorbonne sa thèse sur René Boylesve, plus précisément sur la première version de La Becquée, à savoir Les Bonnets de dentelle, texte qui sera publié l'année suivante (en 1967) : "édition du centenaire"...
Etude publiée par l'abbé Marchais
pour le centeanire







En 1967 peut se dérouler dignement le 100e anniversaire de la naissance de l'écrivain: 
exposition à la Bibliothèque Municipale de Tours, inaugurée en présence de Maurice Genevoix (14 avril 1967). En juillet, la ville natale, devenue "Descartes", organise un pèlerinage sur les lieux "boylesviens", avec lectures de textes de l'écrivain.
On annonce l'aménagement, dans le Musée Descartes, d'une salle réservée à Boylesve: c'est un début symboliquement de bon augure...


Celui par qui le scandale arriva

Il est temps de signaler ici un "spécialiste de Boylesve" un peu particulier : M. André Bourgeois (qui n'a rien à voir avec notre actuel président, André G. Bourgeois mais l'homonymie est quelque peu embarrassante, nous y reviendrons...) était déjà bien connu des Boylesviens , pour avoir écrit des études sur cet écrivain : René Boylesve, l'homme, le peintre de la Touraine (1945), René Boylesve et le problème de l'amour (1950), et surtout un début de biographie (La Vie de René Boylesve, I, Les Enfances, 1867-1896 (1958).
André Bourgeois
Cet universitaire expatrié aux Etats Unis avait le mérite de s'intéresser à notre écrivain avec un certain enthousiasme, mais ses travaux n'étaient pas des plus rigoureux (erreurs de dates, coquilles dans les noms propres, interprétations personnelles parfois  fantaisistes...)

.
Revue américaine dans laquelle est
publiée l'étude d'A Bourgeois
contenant les "Poèmes à Betty"







 L'abbé Marchais et Gérard-Gailly avaient critiqué dès le début cet "universitaire", dont ils jugeaient les travaux trop peu rigoureux et les procédés  désinvoltes.  
Or, en 1967, André Bourgeois récidiva en publiant, dans une revue universitaire de Houston, une brochure intitulée René Boylesve le poète, avec des documents inédits : "Les Poèmes à Betty". 
Betty est le prénom de la jeune femme dont Boylesve était tombé amoureux en 1914, et qui était devenue rapidement sa maîtresse. Cet événement avait su rester "discret", son épouse Alice s'étant elle-même éloignée affectivement de son mari, mais le couple ne divorça pas : René et Alice se séparèrent toutefois, mais restèrent "amis"... Il fallait sauver, autant que possible, les apparences. Or voilà que Betty avait confié, à des fins de publication, les poèmes que René lui avait écrits au début de leur idylle !
La nièce de Boylesve (Mme Pruvost-Mors) exprima sa vive réprobation à Betty elle-même, et, bien sûr à André Bourgeois. La première avait eu le tort de confier à "un butor doublé d'un lourdaud" ces documents intimes, et le second s'était rendu coupable d"un "procédé inqualifiable".
Il faut bien reconnaître que les commentaires que M. Bourgeois a cru bon d'ajouter pour "éclairer" (?) lesdits poèmes sont singulièrement maladroits et pour le moins inopportuns,  (même aux yeux d'un lecteur moderne). Il serait judicieux de publier de nouveau ces poèmes, avec un paratexte plus approprié...

1968 : un jardin Boylesve inauguré à Tours, Place de Strasbourg (nous évoquerons dans un autre message sa restructuration récente...).

1969-70 : naissance d'un groupe Loches-Descartes ( à l'initiative de l'abbé Marchais). Il ne s'agit pas d'un schisme, mais d'une volonté d'élargir le recrutement des membres et d'ancrer l'association dans le terroir tourangeau. D'ailleurs les travaux de Gérard-Gailly et ceux de l'abbé Marchais se succèdent dans Les Heures Boylesviennes publiées désormais. Et se développent aussi les conférences et les "pèlerinages" sur les lieux où l'auteur a vécu ou situé certains de ses romans.

1970(?) : publication du n° 1 du nouveau bulletin sous le titre  Les Heures Boylesviennes.

1972 : le lycéen Daniel Colybes crée "Les jeunes amis de René Boylesve" (association éphémère, à cause du décès prématuré de son jeune fondateur).

1973 : pour le 70e anniversaire de L'Enfant à la balustrade :
- une exposition :
Catalogue de l'exposition,1973


-  une conférence d'Art et poésie de Touraine (Voir le n° 8 des Heures Boylesviennes) ; 



- et une sorte de "psychodrame" monté sous la forme d'un "PROCÈS Nadaud-Plancoulaine" qui évoquait la polémique suscitée dans la ville par le notaire qui réussit à acheter la fameuse "maison à la balustrade". Les deux plaidoiries de ce "procès" sont publiées dans les n° 9 des Heures Boylesviennes.





1974: disparition de deux grands fondateurs : le Dr Lefort et Emile Gérard-Gailly. L'association se sent décapitée...

1976 :  Gabriel Spillebout (professeur à l'université de Tours) devient président.
 Le cinquantenaire de la mort de Boylesve peut être célébré, avec entre autres, une exposition à la bibliothèque municipale de Tours (dans le numéro de 1977 des Heures Boylesviennes, 66 pages sont consacrées à l'inventaire des pièces exposées).
Etude de l'abbé Marchais

1977 : L'abbé Marchais publie une brochure sur René Boylesve et la poésie. On devine qu'il évoque, entre autres,  les poèmes à Betty (10 ans après leur publication), et qu'il critique sévèrement le travail d'A. Bourgeois...



1978 : fusion du groupe "Loches-Descartes" avec l'association fondée en 1951: le siège social est désormais transféré à la mairie de Descartes, où il se trouve toujours.

1980 : nouvelle salle "Boylesve" aménagée au rez-de-chaussée du Musée Descartes.

Un court métrage sur Boylesve fut réalisé, en mars, par Denise Alberti en collaboration avec Marcel Blistène. Georges Crubillé y joua Me Tardiveau ; Gabriel Spillebout intervient comme commentateur. Ce film sera diffusé sur FR3 en février 1981.

1990 : un membre de l'association, Liliane Jouannet, soutient un DEA (diplôme d'études approfondies) à l'université François Rabelais de Tours: "Etude de la réception critique du premier roman de Boylesve et du dernier : Le Médecin des dames de Néans et Souvenirs du jardin détruit"; Le texte de ce DEA sera publié dans les numéros de 2011 et de 2012 des Heures Boylesviennes.

1991 : grande exposition à la B M de Tours, avec publication de l'Album Boylesve :
Cette publication, réalisée
 par Nicole Laurent
et Nicole Dinzard,
est toujours disponible !


Bibliothèque municipale de Tours (vue ancienne)
elle contient un important fonds Boylesve
essentiellement constitué par les dons
de l'abbé G. Marchais















1992 : trois décès de membres éminents : Me Jacques Ragot (vice-président), puis Gabriel Spillebout (président), enfin l'abbé Georges Marchais.
L'exposition de la BM de Tours est toutefois présentée à Descartes à la fin de cette année-là.

1993 : nouveau Bureau avec Georges Crubillé président (Mmes Pruvost-Mors et Annie Spillebout Présidentes d'honneur).
Texte de Marc Piguet
Marc Piguet publie une étude intitulée Emile Gérard Gailly, un humaniste au XXème siècle.

1994 : brochure d'une vingtaine de pages réalisée par Sylvie Garnier et intitulée Sur les pas de René Boylesve.








Maison du Patrimoine
1995 : une nouvelle "salle Boylesve" est installée dans la Maison du patrimoine (ex Maison Chabrier), à Descartes, à deux pas du Musée Descartes, et presque en face de la maison natale de Boylesve...



1996 : La ville de Descartes à fort à faire...


Recto



Verso : centenaire du Médecin des dames de Néans
45e anniversaire de l'association : M. Laurent Personne, Directeur de Cabinet à l'Académie française, et Thierry Rodange, président fondateur des Amis d'Hugues Rebell, sont présents à Descartes, le jour de l'AG.
14 novembre 1996: Pierre Rosenberg (directeur du Musée du Louvre) succède à Henri Gouhier au 23e fauteuil de l'Académie française (celui occupé par Boylesve). Le président de notre association et quatre membres du Bureau furent invités à cette cérémonie !

1997 : Georges Crubillé ayant renoncé à sa fonction, Marc Piguet est élu président (Georges Crubillé et Annie Spillebout étant présidents d'honneur).
Les Amis de René Boylesve déplorent avec émotion le décès de Mme Pruvost-Mors (dans sa centième année).
Avec la nomination du Dr Rousseau à la vice-présidence, les liens avec Chinon vont se resserrer : conférences, visites des lieux cités par Boylesve, etc.

Nouvelles grandes figures qui disparaissent : Annie Spillebout en 1998, Georges Crubillé en 1999.

2001 : cinquantenaire de l'association 
Publication de la brochure de D. Rondelot sur l'histoire de l'association, citée au début de ce message (épuisée).
Dévoilement d'une plaque à l'entrée du jardin de Descartes : "René Boylesve/Ecrivain français/1867-1926".
Les activités de l'association sont, depuis plusieurs années, bien connues et diversifiées : Les Heures Boylesviennes, un bulletin qui ne démérite pas ; des rendez-vous de lectures ; des randonnées, des visites, l'ouverture du Musée lors des journées du Patrimoine, etc...

2002 : édition par l'association d'un texte de Boylesve, La Poudre aux yeux. Cette 1ère publication sera suivie de quelques autres, que nous présenterons ultérieurement, dans un message spécial.

2004 : publication, dans Les Heures Boylesviennes, de la transcription du manuscrit intitulé "Le Bijou", acquis par l'association: il s'agit du début d'une première version abandonnée du Bel Avenir.

2005: petite visite (par un très petit groupe) de pièces rares du Fonds Boylesve conservé à la Bibliothèque Municipale de Tours.
On aura reconnu Paris?

2006 : plusieurs excursions dont une à Paris, pour visiter les "logis parisiens de René Boylesve" (pour reprendre le titre d'une étude présentée en 1973  par Gérard-Gailly).










2009 : Marc Piguet renonce à la présidence.  Le Dr Philippe Rousseau est élu à cette fonction (Marc Piguet devient Président d'honneur).

2010 : voyage de trois jours aux Îles Borromées : souvenir du Parfum des Îles Borromées...


Les Îles Borromées
Les Îles Borromées

Les Îles Borromées
2011 : voyage à Deauville: souvenirs de Tu n'es plus rien, de la famille Mors, de Gérard-Gailly.
La maison Mors, à Deauville, construite
 par les beaux-parents de R. Boylesve

Les Heures Boylesviennes 2011 contiennent les dix dernières années d'histoire de l'association, par D. Rondelot.


Chinon
2012 :
  excursion à Chinon 










 

2014 : voyage à Granville et aux Îles Chausey : souvenir d'Elise
.
Plage de Granville vue de l'escalier qui monte à la ville haute

Les Îles Chausey























 N B : ce panorama, déjà bien riche, n'est pas exhaustif ! Je prie ceux dont je n'ai pas cité les noms ni les activités, ni les interventions, de bien vouloir m'en excuser.
L. J
***************
oct. 2015 : le Dr  Philippe Rousseau renonce à la présidence et il est remplacé par André G. Bourgeois 


BUREAU actuel (octobre 2015)

Présidents d'honneur
Marc Piguet
Dr Philippe Rousseau

Président
André-Georges Bourgeois
Vice-présidentes
Noëlle Baranger
Liliane Jouannet
Secrétaire général
Me Dominique Ragot
Trésorière
Annie Ragot

******
Janvier 2016 : l'association a désormais un blog !
et
Le numéro 2016 (XLIV) des Heures Boylesviennes se prépare...

***************
CONTACT
association.boylesve@gmail.com

***********
NB : l'article précédent (du 1er janvier)
présente René BOYLESVE,
l'homme et l'oeuvre :
http://associationboylesve.blogspot.fr/search?updated-max=2016-01-19T06:31:00-08:00&max-results=7